The World that Never Was


    Contexte •} Celestia

    Partagez
    avatar
    Fondateur | Maître du Jeu
    Déesse Celestia
    Fondateur | Maître du Jeu
    J'aime : 7
    Féminin Vierge Serpent
    Messages : 100
    Anniversaire : 11/09/2013
    Inscription : 15/03/2018
    Occupation : Déesse Mère ayant crée la Terre.
    Avatar : Princess Zelda (Legend of Zelda).
    Pouvoir(s) : Il était une fois, il y a de cela plusieurs siècles, un peuple qui évoluait dans la dépravation et la disharmonie. Ils ne se rendaient pas compte, avides de dévorer chaque parcelle de terre, désireux d'obtenir un pouvoir éphémère, qu'ils courraient à leur perte. Ils détruisirent la Terre, la soumirent à leur volonté et l'exploitèrent jusqu'au dernier souffle. Le monde tel qu'on l'avait connu avec ses landes verdoyantes et ses cours d'eau interminables n'était plus le même et l'homme se rendit compte de son erreur un peu trop tard. Mais la grande maîtresse de ce monde ne sembla pas accorder plus de temps ni de seconde chance à ses enfants.



    La Terre s'éleva alors contre ceux qui croyaient en être les maîtres : de nombreuses catastrophes naturelles eurent lieu, dévastant tout sur leur passage, effaçant toute trace des infrastructures, des villes et des créations de l'homme sur la planète qui devint bientôt invivable. Un mage aux intentions bien sombres profita de ce chaos contrôlé pour lâcher sur la Terre de nombreuses créatures aux capacités incroyables. Puis, son comparse magicien à la bonté et à la sagesse infinie trouva le moyen d'élever un morceau de terre immense dans le ciel, juste au-dessus des nuages, où les uniques survivants des caprices de Mère Nature pourraient vivre et recommencer à zéro. Ce qu'ils firent. Et c'est ainsi que Celestia naquit, plus belle et plus pure que jamais ...
    Contexte de Celestia
    Lorsque nous étions petits le monde semblait moins vaste : ma mère et mon père habitaient une maisonnette sur une île flottante par-delà les nuages. Nombre de fois m'ont-ils raconté leurs périples interminables et cette quête qui muait tous les habitants de cette contrée alors qu'ils n'étaient encore que des adolescents. Ma mère a encore le coeur gonflé par l'émotion quand, autour de la table de la cuisine, pendant que nous savourons une bonne soupe de champignons, elle nous parle de Celestia et de l'école que, jadis, elle a fréquenté. Elle nous parle de la Déesse ─ qu'encore aujourd'hui nous vénérons ─ et de ses pouvoirs magiques dont elle nous a fait le legs. Ses mots sous le signe de la nostalgie ne sont jamais mélancoliques ou colériques. Il ne semble demeurer de cette époque que de magnifiques souvenirs qu'elle chérit autant que notre petite-soeur qu'elle berce au coeur de ses bras chauds.

    Les livres d'histoire racontent le passé glorieux de Celestia : celle île nourrie par la paix et l'harmonie qui flottait au-dessus des nuages grâce à l'aide d'un mage généreux. Ils évoquent la façon dont les jeunes explorateurs célestiens ont fini, après de longues années de cours à l'académie Secret Garden, par découvrir la Terre sous eux et par repérer les moindres recoins de ces territoires inexplorés. Ils virent les villages abandonnés, ils combattirent les monstres terrifiants, ils défendirent leurs camarades au prix de la vie de centaines d'entre-eux. Je sais que, lorsqu'il est question des anciens camarades de classe de mes parents, mon père a toujours une émotion dans la voix et ma mère verse quelques larmes. Ils ont été nombreux à sacrifier leur vie pour protéger leurs proches. Ils ont tout fait pour être dignes du rôle qu'on leur avait attribué alors. Malheureusement, la Terre était trop dangereuse, et les explorateurs trop peu expérimentés.

    Les plus futés d'entre eux découvrirent que, ce que les célestiens croyaient d'abord être le résultat d'immenses cataclysmes, était en fait le dessein d'un mage noir qui voulait se venger de Celestia, un monde qui l'avait abandonné à son triste sort. Celestia tomba peu à peu aux mains de ce mage qui confronta les célestiens à leur prétendue paix et tenta de faire tomber l'île flottante. Ce pan de l'histoire est nommé « La Chute de Celestia ». Ce jour-là, beaucoup de célestiens parvinrent à garder la vie grâce aux mages qui protégeaient l'île, et si certains de ces magiciens rendirent l'âme en protégeant leur peuple, d'autres considérèrent qu'il était temps de prendre les armes et de laisser de côté cette paix dont la Déesse avant tant rêvé. Les restes de Celestia qui flottaient encore demeurèrent en apesanteur : des pierres déchiquetées lévitant aux côtés des nuages.

    Celestia fut reconstruite grâce aux pouvoirs combinés de tout un chacun et devint une simple ville magnifique protégée par un dôme magique. À partir d'aujourd'hui, le monde allait être exploré de fond en comble, les morts seraient vengés, et ce Mage Noir finirait bien par être déniché ─ il était grand temps que les pouvoirs de la Déesse leur serve. Il était grand temps que Celestia renaisse de ses cendres tel le phénix indomptable et éternel.